Une évaluation de la pensée de H. Richard Niebuhr sur la culture

0
72
views
Le Christ et la culture : Une évaluation de la pensée de H. Richard Niebuhr sur la culture

Dans ce livre, Donald A. Carson fait un survol d’un nombre important de questions auxquelles les chrétiens doivent réfléchir lorsqu’ils s’interrogent au sujet des rapports à entretenir avec la culture.

Carson examine la pensée de H. Richard Niebuhr sur la culture à la lumière de la théologie biblique. Il soulève que Niebuhr présente ses cinq approches comme des options idéales en concurrence les unes avec les autres.

Une évaluation de la pensée de H. Richard Niebuhr sur la cultureHelmut Richard Niebuhr (3 septembre 1894 – 5 juillet 1962) est considéré comme l’un des plus importants éthiciens théologiens chrétiens de l’Amérique du 20ème siècle, surtout connu pour son livre de 1951, Christ et Culture, souvent cité dans les discussions et écrits sur « La réponse du chrétien à la culture du monde ». Dans son livre, Niebuhr donne une histoire de la façon dont le christianisme a répondu à la culture.
Il décrit cinq points de vue courants:

  1. Christ contre la culture.
    Pour le chrétien exclusif, l’histoire est l’histoire d’une église naissante ou d’une culture chrétienne et d’une civilisation païenne mourante.

  2. Christ de la Culture.
    Pour le chrétien culturel, l’histoire est l’histoire de la rencontre de l’Esprit avec la nature.

  3. Christ au-dessus de la culture.
    Pour le synthésiste, l’histoire est une période de préparation sous la loi, la raison, l’évangile et l’église pour une communion ultime de l’âme avec Dieu.

  4. Christ et la culture en paradoxe.
    Pour le dualiste, l’histoire est le temps de la lutte entre la foi et l’incroyance, une période entre le don de la promesse de la vie et son accomplissement.

  5. Christ transformant la culture.
    Pour les convertis, l’histoire est l’histoire des puissantes actions de Dieu et de la réponse de l’humanité à leur égard. 

Cependant, selon Carson, cet accent placé sur le choix parmi différentes propositions ne correspond pas à une lecture canonique de l’Écriture. Il suggère que ces possibilités ne sont pas des options à choisir ou à rejeter, mais qu’elles s’inscrivent dans une compréhension plus unifiée et plus globale des relations entre le Christ et la culture. Finalement, l’auteur démontre pourquoi aucune approche, même la plus perspicace, ne devrait servir de référence ultime, et il propose de revenir à une approche globale qui permet une grande variété d’accents.

Peu importe où ils habitent, les chrétiens se trouvent inévitablement pressés entre, d’une part, les prétentions de la culture et ses obligations, et d’autre part, leur allégeance au Christ. Les tensions entre le Christ et la culture sont à la fois diverses et complexes. Il existe différents modèles de relations entre le Christ et la culture, chacun cherchant à décrire comment cette relation peut être vécue dans la réalité.

 

Table des matières :

  • Avant-propos
  1. Comment réfléchir à la culture : se souvenir de Niebuhr
  2. Niebuhr revu et corrigé : les répercussions de la théologie biblique
  3. Peaufiner la notion de culture, et redéfinir le postmodernisme
  4. Le sécularisme, la démocratie, la liberté, et le pouvoir
  5. L’Église et l’État
  6. Des programmes contestés, des utopies contrecarrées, et des tensions continuelles
  • Index des sujets
  • Index des noms propres
  • Index des références bibliques