Voici un parcours de vingt-et-un siècles d’histoire de l’Église.

Quels sont les grands traits de sa démarche historique et de sa méthode ?

D’abord, ne pas séparer l’histoire de l’Église de l’histoire générale de l’humanité. Les chrétiens vivent dans le monde et bien des événements politiques, sociaux, économiques ont déterminé la vie de l’Église. Ensuite, utiliser toutes les traces du passé : édifices, œuvres d’art, fouilles archéologiques. Enfin, présenter directement aux lecteurs les sources écrites. Ce volume donne une place aussi importante aux textes du passé qu’à la présentation des événements. Et il offre des clés pour situer les textes, les comprendre, les apprécier.


Comprendre la Bible - un livre de John Stott

Acheter

Table de matières:

  • La naissance de l’Eglise
  • Les chrétiens dans un monde qui ne les comprend pas (Ier-IIIe siècle)
  • Etre chrétien dans les premiers siècles (Ier-IIIe siècle)
  • L’Eglise dans l’empire chrétien (IVe-Ve siècle)
  • La formation du credo (IVe-Ve siècle)
  • Les Pères de l’Eglise
  • Le haut moyen âge
  • La chrétienté : les fondements d’une société (fin du XIe-XIIIe siècle)
  • Expansion, contestation et défense de la chrétienté (fin du XIe-XIIIe siècle)
  • L’automne de la chrétienté (XIVe et XVe siècles)
  • Renaissance et réforme (fin du XVe-XVIe siècle)
  • Le renouveau catholique (XVIe-XVIIe siècle)
  • L’évangélisation du monde (XVe-XVIIIe siècle)
  • L’Eglise au temps des lumières et de la révolution (XVIIIe siècle)
  • Restauration et libéralisme (1815-1870)
  • Sécularisation, défense religieuse, pluralisme : les églises dans la société politique de 1870 à 1939
  • Un christianisme aux dimensions du monde (1800-1940)
  • Le poids de la modernité
  • De la deuxième Guerre mondiale au Concile (1939-1958)
  • L’Eglise de Vatican II (1958-2000)

À propos l’Auteur:

Jean Comby a été professeur à la Faculté de théologie de Lyon ; il est l’auteur de Pour lire l’histoire de l’Église (Paris, Cerf), qui vient de connaître en septembre 2003 une nouvelle édition en un seul volume. Ses collègues théologiens et historiens, universitaires à Lyon, ont consacré une matinée, en 2001, à la relecture et à la mise en valeur de son œuvre, en sa présence : c’est l’objet de ce petit ouvrage. On y trouve donc de précieuses indications biographiques, et la liste de ses publications, ainsi que le texte inédit de la leçon doctorale prononcée en 1991 lors de la soutenance de son doctorat en théologie « Histoire religieuse, histoire de l’Église et théologie »

Tous les intervenants soulignent que les ouvrages de Jean Comby sont « un modèle de clarté et de pédagogie », selon la formule de Claude Prudhomme : il soigne son écriture, et il donne accès aux sources. Car ses premiers auditeurs et lecteurs sont des instituteurs chrétiens dans l’enseignement public, ainsi que des catéchistes à l’IPER. L’auteur de 2000 ans d’évangélisation (Desclée, 1992), un des cofondateurs du Credic avec Jacques Gadille, explique qu’il s’est intéressé à l’histoire des missions parce que les Missions africaines de Lyon lui ont demandé cet enseignement. Cet Hommage permet d’ailleurs de constater combien l’auteur a été sollicité dans ses travaux, par les commandes qui lui ont été faites, et par sa présence dans la ville de Lyon qu’il n’a pas quittée. Devenu généraliste, J. Comby n’a donc pas de « territoire » historique particulier, sinon dans cette relation permanente entre histoire et théologie : son premier cours à la Faculté de théologie était intitulé : « Initiation à la théologie à partir de l’histoire contemporaine ».

Christian Ponson, « L’Histoire en christianisme. Hommage à Jean Comby, Textes réunis par Jacques Gadille et Daniel Moulinet, Lyon, Profac, 2002, 115 p. », Chrétiens et sociétés [En ligne], 11 | 2004, mis en ligne le 17 mars 2011, consulté le 31 mars 2016. URL : http://chretienssocietes.revues.org/2570

Laisser un commentaire